lundi 20 février 2017

Cell.7, tome 1 de Kerry Drewery

Résumé 

En Grande-Bretagne, le système judiciaire a été réformé : un jury populaire décide de la peine capitale. Sept jours, sept étapes, sept cellules, des millions de téléspectateurs votant la vie ou la mort. Martha, 16 ans, est arrêtée pour meurtre et envoyée dans le couloir de la mort, cellule 1.


Mon avis (8/10)  

Je vous avoue qu’à la base je n’avais pas du tout fait attention à cette sortie. Sûrement à cause de sa couverture qui, il faut avouer, n’attire pas du tout l’œil. Donc lors de ma visite des sorties du mois suivant, je ne l’avais pas retenu, cependant lorsqu’il est passé sur NetGalley, j’ai lu avec curiosité le résumé et grand bien m’en a fait : Ce roman n’est pas passé loin du coup de cœur ! 

Cell 7, c’est l’histoire d’une jeune fille qui n’a plus rien, d’une jeune fille qu’on retrouve dans un caniveau un flingue à la main devant le cadavre d’un homme adoré de tous, d’un homme multi millionnaire. Toutes les preuves sont là, elle a l’arme du crime, elle est couverte de sang et elle a même avoué. Sauf que rien n’est jamais simple. Parce que dans ce futur-là, la justice est bien différente de la nôtre, elle est devenue une sorte de divertissement télévisuel, une émission de télé réalité. Les téléspectateurs ont 7 jours pour voter si elle est coupable ou innocente, 7 jours pour décider si elle va mourir ou non puisque la seule peine possible pour meurtre est la mort. 

Nous allons donc la suivre chaque jour dans ces différentes cellules, filmées et rediffusées sur cette chaine, on va autant assister à l’émission qu’aux pensées de la détenue, mais aussi à celle de sa conseillère. C’est une des choses que j’ai adoré : Le fait d’avoir tous ces points de vu, de voir à quel point les médias transformaient tout, dénaturaient tout.  C’est une des choses que j’ai vraiment apprécié parce que c’est une chose qui me fait peur dans notre monde, la capacité qu’à la télé de choisir ce que nous savons, la manière dont nous l’interprétons puisqu’il s’agit du seul média nous informant en masse et j’ai bien peur que peu d’entre nous savent encore faire la part des choses et choisir de s’informer plus en détail sur ce qui fait les gros titres de nos télévisions. Mais ceci est un autre débat, non ? Revenons à Cell 7.

C’est donc un roman percutant qui essaie de nous faire comprendre les dérives de notre société en associant un divertissement à un objet plus sérieux  comme la justice et la peine de mort. A plusieurs reprises et de manière plutôt subtile l’auteur réussit à donner des arguments chocs à travers les dialogues, les positions et les réactions de ses personnages.

Mais plus qu’un argumentaire, ce roman est une belle histoire, on y découvre des personnages complexes et forts qui cherchent à faire comprendre à leur système qu’il est défaillant et ceci au péril de leur vie. J’ai adoré découvrir cette jeune fille à travers ses souvenirs de sa mère, de sa voisine et même de sa vie, de ses amours passés, j’ai adoré découvrir ses motivations à travers des lettres, des discussions avec sa conseillère et même ses propres réflexions.

Au cours de ce roman, il m’ait arrivé de pleurer, parce qu’avouons que le sujet n’est pas de tout repos émotionnellement parlant, mais ce que je ne pensais faire aussi est arrivé, j’ai souri, et c’est en ça que l’auteur est exceptionnelle, elle a réussi en parlant de peine de mort, d’un système cruel et de la fin d’une jeune fille à me faire sourire, et même à me faire rire parce que malgré tous ses personnages gardent leur mordant et leur fougue, même leur envie de vivre face à la mort. 

En bref, ce roman est une perle, un argumentaire percutant sur les dérives de notre société du point de vu des émissions de télé-réalité qui s’immisce bien trop dans notre quotidien. Mais c’est aussi une histoire forte et touchante porté par des personnages émouvant et une plume magnifique qui vous fera vivre milles et une émotions, même les plus contradictoires. Je vous conseille donc ardemment cette lecture ! Mais attention, le tome 2 n’a pas encore de date de sortie. 

Je remercie NetGalley France ainsi que les éditions Hachette pour la découverte de ce roman formidable à travers ce partenariat.

1 commentaire:

  1. C'est un roman qui m'a aussi beaucoup marqué, pour son sujet.

    RépondreSupprimer