lundi 5 octobre 2015

Contes des Royaumes, tome 3 : Beauté de Sarah Pinborough



Résumé 

Cette fois, c'est l'histoire de la Belle au Bois Dormant qui va se prendre un petit coup de neuf ! Bien sûr, on y retrouvera tous les éléments classiques de ce conte (le beau prince, la terrible malédiction, la jeune fille endormie et le château hanté) mais de nouveau revus à la sauce moderne ! Toujours aussi drôle et sexy.


______________________________________________

Ma note : 6/10
______________________________________________


Mon avis 

A la base, je ne devais pas lire ce roman avant un petit moment, histoire d'en faire une LC avec Agnah, mais à mon dernier détour par la bibliothèque, je l'ai croisé. Et si vous avez déjà vu sa couverture, vous savez que je ne pouvais pas résister ! 

Beauté est le dernier tome de cette saga, ce qui pour moi, est regrettable. On y retrouve la Belle au bois dormant, totalement revisité pour notre plus grand plaisir. Tout prince doit vivre une aventure avant de devenir roi, c'est sur ce constat que commence ce tome, c'est ainsi que le roi va demander au Chasseur d'accompagner son fils pour libérer une ville maudite, une ville endormie derrière un mur de ronce, un avant poste de premier choix pour la guerre et de multiples richesses. Même si tout semble simple, ils iront de surprise en surprise et seront accompagnée du petit chaperon rouge pour sauver une belle qui est bien différente de celle que l'on a connu durant notre enfance. 

Le conte est vraiment parfaitement revisité, Pinborough mêle le conte de la Belle au bois dormant avec celui de la Belle et la bête avec une intelligence et une douceur on ne peut plus parfaite. J'ai adoré sa manière de voir les dessous de l'âme humaine dans ces histoires, de réussir à créer des personnages si complexes. J'ai vraiment été entraîné dans l'histoire comme si, encore petite fille, je revoyais en boucle ces deux Disney avec mes petits yeux émerveillés. 
Cependant, ce n'est pas un livre pour enfant, certaines scènes sont d'une cruauté inégalable et d'autres sont très crues et vous laisseront avec un désir inassouvie de débauche. 

Retrouver le chasseur a été quelque chose d'étrange, puisqu'il n'est pas encore l'homme que l'on a appris à aimer dans Charme mais qu'il est tout de même si semblable et semble par avance pressentir ce qui lui arrivera par quelques phrases, quelques affirmations, c'est quelque chose d'agréable cependant, de découvrir un personnage avant qu'il ne devienne celui qu'on connaît. 
Le prince m'a encore une fois laissé totalement de marbre, je l'ai trouvé sans intérêt, sans profondeur et c'est pour ça qu'encore une fois je l'ai adoré : Un prince qui n'est pas charmant, c'est tellement hors du temps que s'en est adorable. Il est tellement idiot qu'il en devient drôle. 
Le petit chaperon rouge et son "ami" sont deux personnages que j'ai adoré, peut être parce qu'ils sont un peu lupin ou juste parce que je trouvais leur histoire mignonne, mais elle n'a pas été assez développé à mon goût pour vraiment avoir une place dans cette chronique. 

Cependant ce tome final n'est pas parfait. Je n'ai pas beaucoup aimé que ce tome ci, se déroule avant Poison (le premier tome), j'ai eu l'impression de perdre un certain plaisir à ma lecture, puisque je savais que le chasseur ne mourait pas puisqu'il est dans les prochains tomes, que le Prince ferait quelque chose d'idiot pas ce qu'on essaie de nous faire croire puisqu'on connaît la suite. J'ai vraiment eu l'impression de ne pas les avoir lu dans le bon sens, d'avoir perdu un morceau dans l'intrigue en voulant aller trop vite. Certaines choses sont certes plus compréhensible dans ce sens, on voit quelques petits clins d'oeil comme le fait que le chasseur découvre les pantoufles de diamant dans ce tome ci etc, mais ... J'ai été déçue de cette ordre. 

Le fait que ce soit le dernier tome de la saga est regrettable, parce que Pinborough ouvre de nombreuses pistes pour des suites à venir et nous laisse donc avec beaucoup trop d'interrogation. Et même si en mêlant les deux contes de La belle et la bête et La belle au bois dormant elle réussit un mélange parfait, elle a cherché à trop en faire pour le reste. J'ai eu un goût d'inachevé dans la bouche. En effet, je vous ai dit que le Chaperon rouge serait présent, et c'est simplement ça, elle est présente mais pas vraiment utile, si sa petite histoire n'était pas là, ça ne changerait pas grand chose au dénouement ou au roman. 
Ensuite, elle case le conte de Raiponce dans une discussion, dans un souvenir de Rumple (dont je ne sais pas écrire la fin du nom, pardon), ce qui nous donne l'impression qu'on va avoir besoin de cette information, qu'elle sera importante mais en fait non, elle est juste jetée sur le feu pour attiser notre curiosité et restera sans suite. 
On a trop de pistes pour un tome 4 qui ne verra jamais le jour, pour apprécier ces petites boutades, ces petites histoires, ça nous laisse juste amer et en attente de quelque chose qui ne viendra pas. 

En bref, une belle histoire où Pinborough réussit le coup de maître de nous subjuguer par un savant mélange entre La belle au bois dormant et la Belle et la Bête revisités de manière très original et qui nous permet de découvrir nos personnages fétiches avant toute l'histoire. Cependant, l'auteure nous laisse trop de piste, trop de non-dits, trop de petits indices pour une suite qui ne verra le jour et cela a un peu gâché ma lecture parce que j'aurais aimé en savoir plus sur les personnages qu'elle commence a redessiner ici, mais qu'elle ne finira jamais. Donc une belle clôture pour cette saga mais qui n'aurait pas dû être écrite de cette manière pour un final. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire