dimanche 23 août 2015

Red rising, tome 1 de Pierce Brown



Résumé 

Dans le futur, la Terre n’est plus habitable. Pour survivre, la Société est partie coloniser Mars. Les Ors, ses membres les plus riches, érigés en aristocrates, ont réduit les autres en esclavage... Darrow est un Rouge, un membre de la caste la plus basse de la Société. Sa fonction : arracher au cœur de Mars de quoi assurer à la Société sa croissance et sa richesse. Toute la journée, il creuse, persuadé que les Rouges sont le dernier espoir de l’humanité. Qu’importe si, en seize ans, il n’a pas vu le ciel ? Qu’importe s’il doit subir chaque jour les injustices des Ors ? Darrow vit, il a l’amour d’Eo, la plus jolie des Rouges, et pour lui, c’est bien suffisant. Mais pas pour elle. Eo rêve à un futur meilleur, un avenir où les Rouges pourront regarder les Ors dans les yeux. Pour ce rêve, Eo est prête à tout. Jusqu'au sacrifice. Lorsque Eo est condamnée à mort, Darrow est dévasté. Désormais, il ne vivra plus que pour sa vengeance. Rien ne l’empêchera d’anéantir ses ennemis… Même si, pour cela, il doit devenir l’un d’eux.



________________________________________________

Ma note : 8/10
________________________________________________

Mon avis 

Et encore une LC avec Michou de In My Book World ! 

Red Rising sera aussi dur a chroniqué qu'il m'a été dur de le lire. Pour une simple raison, pas qu'il n'ait pas été bien, mais simplement parce qu'il est très dense, l'univers et l'histoire sont très développé et demande beaucoup d'attention, ce n'est pas une lecture où il faut lire ne diagonale. Beaucoup de roman Young Adult sont très facile à lire mais manque de profondeur, ici c'est tout le contraire, ce sera un peu ardu parce qu'au début tout sera très compliqué à comprendre mais une fois que vous serez dedans, ce sera juste génial. Dites vous que c'est un tome à moitié introductif, où l'auteur choisit de réellement développé son univers et il le fait bien. 
Ce n'est pas un coup de coeur à cause de ça, de la difficulté que j'ai eu à rester dans ce roman, à ne pas le reposer toutes les cinq minutes parce qu'il n'était pas aussi addictif qu'ont pu être les autres dystopies que j'ai lu, mais je ne regrette pas de l'avoir continué et fini ! 

C'est Darrow que vous allez rencontrer ici, un jeune homme qui vit sur Mars, dans un système de caste de couleur. Il est censé être un pionnier, un des hommes premiers venus sur Mars pour la rendre habitable, il vit donc dans des conditions misérables qui correspondent bien à sa couleur, en effet Darrow est un rouge, le bas de la chaîne alimentaire. 
Que je vous explique, sur Terre une guerre a éclaté reléguant la démocratie a une futilité sans nom et après la conquête de la Lune des dirigeants ont décidé que le monde devait être régit par des castes qui seraient différenciés par des couleurs qui sont rangés ainsi : 

Sauf qu'après un drame qui bouleversera toute sa vie, Darrow va apprendre une vérité inimaginable sur Mars et ses habitants et sur sa propre condition. A partir de là, il sera recruté pour infiltrer les jeunes Ors (la caste supérieure), il va donc être transformé et entraîné jusqu'à passer le test ultime, jusqu'à entrer dans l'arène. 

Voilà, ça c'est mon résumé, qui me paraît plus réaliste et clair que celui proposé par Hachette, même si j'avoue que le mien est beaucoup moins accrocheur, bref. J'ai fini par vous parler d'une arène, ce qui me fait penser que je voulais absolument vous dire : Malgré ce qui a pu, une nouvelle fois, être dit, du genre "LE NOUVEAU HUNGER GAMES", comme pour Partials et comme pour Glow : Ce n'est que MENSONGE et Baliverne. Je n'ai pas trouvé de parallèle avec Hunger Games, vraiment pas, ça n'a rien à voir à un tel point que j'ai envie de dire que c'est un peu comme comparer Titi à un T-Rex parce que leurs noms commencent tous les deux par un T. (huum voyez ? ) 
J'accorde une chose : Oui, dans ce livre, vous allez trouver des jeunes qui essaient de s’entre-tuer dans un jeu. VOILA.

Ma petite crise de colère étant passé, revenant à nos moutons. 
L'histoire est accrocheuse, je ne peux pas le nier, on est totalement pris aux tripes par le besoin de vengeance de Darrow ainsi que par son sentiment d'injustice face à la tromperie que son peuple subit. On se sent happer dans leurs vies comme si nous le vivions nous même, comme si c'était à nous de nous battre. 
Cependant il faut bien avouer que l'histoire prend sont temps, disons qu'avec mon résumé, je vous ai raconté les... 100 premières pages ? En gros, et pour moi l'histoire ne commence que là, avant on ne pose que les bases de la société, la vie de Darrow avant et après le drame et on participe à la transformation de ce dernier. Ce n'est pas ennuyeux loin de là, ça a quelque chose de très important et intéressant mais ça manque un peu de punch je dirais, on laisse facilement le livre de côté pour quelques heures voir quelques jours. Une fois dans l'arène, c'est différent, on se sent plus à l'intérieur de l'histoire, plus happer, on veut suivre les complots, la quête, les trahisons, la guerre, on veut tout savoir, tout comprendre et on a soif de sang, soif de mort comme les participants. Mais il manque toujours quelque chose, il manque de l'émotion à mon goût. Tout est très clinique, l'auteur décrit très bien les choses, mais reste très à l'écart, on se sent observateur plus qu'acteur et ça a gênait une partie de ma lecture, surtout lorsqu'une bataille épique est reléguée à quelques lignes mais une discussion sans fond se poursuit sur plusieurs pages. 

De plus je n'ai pas vraiment accroché au style de l'auteur. Je ne suis pas une petite midinette et j'avoue jurer comme un charretier depuis toujours, mais ici, j'ai été... Je ne sais pas, un peu choquée du ton employé par l'auteur. La manière de parler de Darrow est assez cru et je dirais même sale. Alors j'ai quelque fois eu envie de refermer ce livre, simplement parce que les dires du personnages ne me semblait pas du tout aller avec la personnalité qu'il avait ou avec le style que j'attendais de ce livre.
A part cela, comme je l'ai dit, on a un côté émotionnel assez peu développé, on reste dans les émotions de colère, de trahison et de perte suite à la mort de certains personnages, mais tout ça est très survolé, on ne s’appesantit pas dessus. Honnêtement, à plusieurs moments vous allez découvrir un Darrow en pleurs, pour des raisons plus que normales mais vous ne partagerez pas sa douleur ou sa perte, vous serez relégué au fond de la pièce.

J'ai bien accroché aux personnages surtout secondaires, moins à Darrow. 
Darrow est un double face, on l'adore et on le soutient parce qu'il vit quelque chose de bien plus dur qu'on ne peut l'imaginer. On a une soif de sang et de pouvoir similaire à la sienne, on suit avec envie ses complots et ses stratégies pour reprendre les maisons, on trépigne d'impatience pour connaître le fin mot des pièges ou des survivants mais d'un autre côté, j'ai été déçu par ce personnage. Son côté calculateur fait de lui un très bon stratège mais me semble peu réaliste face à son côté impulsif, il est emprunt d'une colère de Rouge et pourtant, il s'oublie, il oublie même Eo, il se fond dans son nouveau personnage avec trop de précipitation pour moi, il n'a aucun dilemme insurmontable, il réussit à être un or et à oublier sa couleur bien trop vite. 
Mustang est un de mes personnages préférés, peut être parce que l'une des seules filles de cette histoire qui ne soit ni une petite chose fragile ni une psychopathe, mais en tout cas j'ai bien accroché avec elle, avec son sarcasme et son humour, elle a quelque chose de magique. 
L'autre personnage que j'aime à la folie est Sevro, le fils des loups, (si vous me connaissez un peu, vous comprenez pourquoi c'est important pour moi), qui m'a impressionné par son talent et sa fougue. On le sent encore moins à sa place que ne l'est Darrow et pourtant on le voit se forger une réputation et une force inégalable.

Un petit mot sur l'univers et je finis cette chronique un peu trop longue, attendez vous à quelque chose de dense. L'univers est très intéressant, la colonisation de Mars parce qu'on a mis la Terre en miette semble être une préoccupation que l'on devrait avoir alors on se sent concerné. Mais tout le système de classe et toutes les nouvelles technologies apportent un vocabulaire assez complexe et qui va vite se banaliser dans l'histoire sans qu'on ait vraiment le temps de s'y habituer ! Alors, il est génial, il est magique et futuriste au possible, mais il va vraiment falloir vous accrocher ! Sur ce point, c'est une dystopie bien plus aboutit que beaucoup d'autres, tout est bien pensé et tout s'enchaîne avec brio, on croit à ce nouvel univers et à aucun moment on ne le mettra en doute, on ne trouvera de failles, on se laisse immerger parce qu'on le pense possible. 

En bref, une bonne dystopie, bien plus aboutie que beaucoup d'autres surtout du point de vu de l'univers. En ce qui concerne les personnages, j'ai apprécié certaines des personnages secondaires, j'ai beaucoup moins accroché à Darrow, le personnage principal, parce qu'il s'imprègne trop facilement de son rôle pour moi, il oublie assez vite ses origines et sa caste. Pour l'histoire, elle va de pair avec l'univers, elle est très dense et il faudra vous accrocher pour ne rien rater et surtout ne pas baisser les bras, ca semble beaucoup plus ardu à lire que d'autres Young Adult mais ça vaut vraiment le coup de continuer, on finit par entrer totalement dans l'histoire et à piaffer d'impatience pour lire la suite. 


1 commentaire: