mardi 14 mars 2017

Ragdoll de Daniel Cole

Résumé 

Un corps. Six victimes. Aucun fil rouge. Votre nom figure sur la liste du tueur. La date de votre mort aussi… Pour une fois, fiez-vous aux apparences : déjà vendu dans 34 pays, Ragdoll est LE thriller de l’année ! « À vous couper le souffle. Si vous avez aimé “Seven”, vous adorerez ! » M.J. Arlidge, auteur du best-seller Am Stram Gram La police découvre un cadavre composé de six victimes démembrées, assemblées entre elles par des points de suture telle une marionnette, et que la presse va rebaptiser Ragdoll, la poupée de chiffon. L’inspecteur Fawkes, qui vient juste d’être réintégré à la Metropolitan Police de Londres, dirige l’enquête sur cette épouvantable affaire, aidé par son ancienne coéquipière, l’inspecteur Baxter. Le tueur nargue la police en diffusant via les médias une liste de six noms, et en précisant les dates auxquelles il compte les assassiner. Fawkes et Baxter réussiront-ils à sauver ces six personnes, quand le monde entier garde les yeux braqués sur chacun de leurs mouvements ?


Mon avis (Coup de coeur) 

Ragdoll… Quel nom énigmatique, non ?

J’avoue que si ce n’était pour la couverture, j’aurais repéré ce roman pour son titre. Et croyez-moi, il mérite d’être repéré et d’être partagé parce que ce roman est une pépite et il est, pour moi, un coup de cœur !
Je suis très exigeante en manière de thriller, j’avais même établi une liste de critères pour expliquer pourquoi certains étaient bons et d’autres non. Ici, Ragdoll ne fait pas un sans-faute, mais il n’en passe pas loin.

En effet, ce thriller présente une intrigue à vous couper le souffle. Vous trouvez un assemblage de divers cadavre monté en une marionnette macabre qui pointe l’appartement d’un inspecteur déchu surnommé « Wolf ». Et quelques jours plus tard, vous recevez une lettre indiquant la liste des prochains meurtres, des prochaines victimes. N’est-ce pas excitant ?!

Dans ce thriller, il y a trois choses qui ont fait de lui un coup de cœur pour moi.
D’abord l’atmosphère très sombre que dégage l’histoire, les morceaux de cadavres à identifier, la liste prédéfinie, c’est tellement morbide. Une atmosphère oppressante. Du début à la fin j’ai été anxieuse, sur les nerfs, je ne comprenais pas comment ce tueur pouvait réussir des meurtres aussi complexe. Parce que franchement, et c’est surement le 2eme point qui a rendu ce roman exceptionnel : Le tueur est vraiment très bon. Je n’ai jamais vu autant de meurtre impossible effectué en un seul roman. Des meurtres aussi bien planifié, aussi bien réfléchie et même je dirais aussi bien manipulé. A ce niveau là, c'est presque à considérer comme de l'art. C’était juste dingue et en même temps ça m’a donné la chair de poule, parce que finalement un tel esprit pourrait bien exister dans notre immeuble, à côté de chez nous…
Le troisième point c’est le côté page turner, ce roman est très fluide. Il n’y a rien à dire là-dessus, les dialogues sont percutants, les descriptions sont suffisante, glauque, mais pas trop longue, aucun moment n’est inutile, aucun moment n’est empreint d’ennui. Lorsque vous le commencez, vous n’avez qu’une envie c’est le finir d’une traite. On court après le temps avec Wolf, en espérant que chaque victime pourra être empêché, on a presque l’impression que poser ce livre, c’est condamné la prochaine, alors on s’accroche !

J’ai lu plusieurs fois, que certains lecteurs avaient été déçus par la fin. Ce ne fût pas mon cas. Peut-être aurait-elle pu être plus complexe, ou plus brutale, mais pour moi c’était la fin dont ce roman avait besoin, un point qui n’est pas vraiment final.


En bref, c’est pour moi un coup de cœur, l’intrigue est géniale, le tueur est un esprit machiavélique et tellement adroit. En plus l’atmosphère glauque, morbide et oppressante et omniprésente durant tout le récit. Vous êtes sur les nerfs du début à la fin et vraiment : Vous allez adorer ça ! 

Je remercie La Bête Noire et Net Galley France pour ce partenariat. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire