mercredi 22 juillet 2015

Londres la ténébreuse, tome 1: La fugitive de Withechapel de Bec McMaster

Résumé 

Sans le sou, en charge de ses petits frère et soeur, Honoria Todd s’installe à Whitechapel, où elle espère échapper au terrible lord Vickers. Mais dans cet obscur quartier de Londres, où peu de personnes se risquent, les bandits règnent en maîtres. Et trouver refuge en ce lieu pourrait tout aussi bien jeter Honoria entre les mains du légendaire et redoutable Blade. Ce sang bleu renégat est l’ennemi juré de Vickers. Quand Blade propose justement à Honoria un marché, cette dernière accepte, en échange de sa protection. Mais à ses yeux, est-elle un instrument de vengeance contre Vickers ou sa seule chance de rédemption ?



Logo Livraddict

________________________________________________

Ma note : 8/10 
________________________________________________



Mon avis 

J'ai découvert ce roman grâce à l'avis enthousiaste de Walkyrie ( ici ) et comme avec Michou de InMyBookWorld on l'avait toutes les deux dans notre PAL, on s'est dit que ça nous ferait une LC supplémentaire ! On s'est donc plongé dans ce livre avec envie !

On rencontre ici Honoria, une jeune femme a qui la vie n'a pas fait de cadeau. En effet, elle vit dans les colonies de Londres, un endroit très mal famé et pour les pauvres, alors que quelques mois avant elle faisait encore partie de la haute société. Mais son père est mort, à cause de découvertes qu'il avait fait sur les Sang bleus et Honoria a du fuir avec son frère et sa soeur pour avoir la vie sauve. Elle se cache donc de Vickers, l'homme ou plutôt le sang bleu (vampire) qui est à l'origine de tout cela. Mais ce n'est pas le seul danger qui la guette, les colonies sont dirigés par "Le diable de Withechapel", Blade, un sang bleu qui s'intéresse de très près à la jeune fille, mais Honoria a un sacré caractère : Qui s'y frotte s'y pique et cela va plaire au diable.

Je dois dire une chose, je n'apprendrai jamais : J'ai beaucoup de mal avec les Vampires, je le sais, vous le savez, quasi le monde entier (oui oui) le sait ! Et pourtant malgré le fait que c'est indiqué dans le résumé, je me suis plongée dans ce livre en me disant que ça ne me gênerait pas. Je me suis bien sûr trompée ! 
J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire à cause de ça ! Mais j'ai fini par m'y habituer et le mythe est ici très différent de celui qu'on côtoie habituellement. En effet, ce ne sont pas des vampires, ce sont des Sang-bleus, des hommes qui doivent bien entendu se nourrir de sang, qui ont une force et une rapidité hors du commun, y compris pour guérir, mais ils peuvent sortir le jour etc... Simplement, un Sang Bleu finira par devenir un vampire, un être instable qui ne vit plus que pour le sang.
Donc disons que malgré un début difficile, j'ai bien aimé l'univers présent ici, ce Londres un peu vieux jeu habité par des créatures surnaturelles et des méca-humains. Ca m'a finalement bien plu.

L'histoire est aussi intéressante, on mêle autant une intrigue assez importante sur les découvertes d'Honoria et son père, son besoin d'en savoir plus pour sauver un être qui lui est cher et en même temps une belle romance naissante entre elle et le maître des colonies.
Ca allie deux choses que j'aime beaucoup donc, une relation frémissante, naissante et drôle parce que deux caractères très explosifs se rencontrent et s'affrontent ainsi qu'une traque pour retrouver le vampire qui tue dans les colonies, pour comprendre qui il est, en parallèle d'intrigues "politiques" et "scientifiques". Bref, on se laisse facilement entraîner et on tourne les pages avec ardeur pour connaître la suite au plus vite, on ne veut absolument pas lâcher ! 

Les personnages, comme je l'ai dit, sont explosifs et vont jouer durant tout le roman à une sorte de chasse, de jeu du chat et de la souris. J'ai adoré suivre leur relation, la découvrir et la voir grandir de cette manière, malgré le fait que j'ai souvent eu envie de taper sur l'un comme sur l'autre !
Mais allons y : Il y a donc Honoria, la fille d'un scientifique qui étudiait les Sang Bleus et qui s'est fait assassiner pour ça, elle fuit donc avec son frère et sa soeur dans les quartiers mal famés de Londres, où pendant 6mois elle réussira à survivre et à donner le change en faisant quelques boulots mais elle finit par attirer l'attention du chef, de Blade, qui va lui proposer un accord : Sa protection contre des leçons de "bonnes manières", il aurait préféré une esclave de sang, mais elle se refuse à cela. Honoria est têtue, elle a une fierté sans pareil et fera absolument tout pour ne jamais se rabaisser même lorsqu'elle est au fond du trou et qu'elle aurait bien besoin d'aide. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et malgré l'adversité elle est d'une force à toute épreuve. J'ai beaucoup admiré ce personnage qui tient sa famille à bout de bras et qui fera tout pour les faire vivre. J'ai aimé sa verve lorsqu'elle discute avec Blade.
Blade est quant à lui, l'archétype de l'homme protecteur, ça semble être une obligation dans ce genre de livre, je ne trouve pas ça problématique surtout qu'ici il y a de bonnes raisons de l'être, après tout un tueur sanguinaire rode ! Mais ça me fait toujours sourire de découvrir ce trait de caractère. C'est un homme qui s'est fait tout seul, qui s'est sorti du caniveau et même de sa cage par sa seule volonté, il a du courage et a su s'entourer de personnes solides et aimantes. Mais c'est surtout un Sang Bleu, il ne l'a pas voulu et je vous laisse découvrir la triste histoire qui caractérise sa transformation, mais il a quelque chose de profondément humain malgré sa soif de sang qui peut le diriger. Il va faire une fixette sur Honoria, une sorte de voix intérieur va lui dire et redire qu'elle est à lui, même s'il ne se connaisse pas encore !
J'ai beaucoup aimé ces deux personnages autant séparément qu'ensemble ! 

En bref, des personnages attachants qui nous propose une parade amoureuse très langoureuse et très tentante, on se laisse happé sans mal. Ils dirigent une histoire qui sait mêler la romance à des intrigues et à une traque très entraînante qui nous pousse à lire le roman d'une traite ! Et malgré le côté "Vampire" qui est toujours rédhibitoire pour moi, j'ai beaucoup apprécié ce roman et je lirais avec plaisir la suite ! 


6 commentaires:

  1. il est dans ma PAL il faut absolument que je le lise ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira si tu l'en sors :D
      Tu me diras ^^

      Supprimer
  2. Ah la jolie chronique que tu nous offres. C'est assez rare sur ce roman. Il est dans ma PAL depuis un moment. Alors je n'ai pas du lire assez le résumé car je ne savais pas qu'il y avait des vampires (Bea à la ramasse) et je pensais qu'il avait un côté steampunk. Tu titilles encore plus ma curiosité sur ce roman, qu'il faudrait que je sorte de ma PAL. Merci pour ton avis!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le résumé ne l'indique pas clairement, on parle de Sang Bleu pas de vampire mais c'est presque la même chose comme je l'ai expliqué ^^
      Il y a bien un peu de steampunk mais pas énormément dans ce tome, on a des robots servant et un homme avec des bras robots mais sinon... Pas assez pour le noter je dirais ^^

      J'espère qu'il te plaira si tu le sors de ta PAL ! :D

      Supprimer
  3. Réponses
    1. C'est vrai qu'elle est plutôt jolie ! ^^

      Supprimer