lundi 23 mars 2015

Hate List de Jennifer Brown

Résumé 

"C'est moi qui ai eu l'idée de la liste. Je n'ai jamais voulu que quelqu'un meure. Est-ce qu'un jour on me pardonnera ?"

C'est ce que pense Valérie, effondrée après un drame inexplicable survenu au lycée. Son petit ami, Nick, a ouvert le feu dans la cafétéria, visant un à un tous les élèves de la liste. Cette fameuse liste qu'ils ont écrite pour s'amuser et où figurent ceux qui étaient odieux, lâches, méprisants dans l'établissement. Maintenant, ils sont blessés ou morts. Et Nick s'est suicidé, emportant son secret pour toujours. Mais Valérie elle, est toujours là, enfermée dans une bulle de questions sans réponses. Jusqu'au matin où elle se lève et quitte sa chambre pour retourner au lycée...


______________________________________________

Ma note : 5/10
______________________________________________

Mon avis

Hate List est un roman qui fait l'unanimité sur la blogosphère, on le décrit comme un roman émouvant, fort et profond. 
Je ne nierai pas ce fait, ce livre est véritablement émouvant, on suit Valérie dans une quête de rédemption et d'acceptation de soi, après que son petit ami est ouvert le feu sur tous ses camarades de lycées, suite à une mauvaise blague entre eux "La liste de la haine" où ils notaient les noms de tout ceux qui étaient méchants avec eux, tout ceux qui méritaient de disparaître. 
Valérie est un personnage qui m'a touché, elle est fragile, elle est perdue et pourtant elle fera tout ce qu'elle peut pour continuer à vivre après une chose qu'elle ne peut même pas se pardonner à elle même. Elle empruntera des chemins tortueux, elle se trompera, elle fera du mal autour d'elle, même si ce n'est pas son but, après tout ce n'est qu'une adolescente face à quelque chose que personne, à n'importe quel âge ne pourrait supporter. 
Jennifer Brown nous livre des personnages très complexes parce qu'ils ont vécus ce meurtre de masse et qu'ils ont survécu. Elle a su parfaitement décrire ce phénomène qu'est le complexe du survivant, pourquoi tel personne est encore en vie ? Elle a su donner la peur et la force qu'il convenait, parce que chaque personnage dans son combat pour continuer, reste une âme apeuré face aux souvenirs que représente Valérie. 
Je pense réellement que ce livre devrait être lu par chaque lycéen, chaque collégien, parce que même si en France, on n'a pas le même accès aux armes, la même banalisation, je pense qu'on est sur une telle pente qu'une telle chose pourrait arriver tôt ou tard et lorsque cela se produira, on ne pourra pas faire comme ci c'était trop loin de chez nous pour s'en préoccuper. 

L'histoire est vraiment belle, elle comporte certes quelques longueurs mais acceptables. J'ai dit que Jennifer Brown nous avait donné de beaux personnages et pourtant le principal reproche que je ferais à ce livre ce sont : Les parents de Valérie. J'ai passé tout ce livre à me dire que si je réagissais comme ça un jour, si je voyais quelqu'un faire ça à son enfant, j'aurai recours à la violence, ce n'est pas possible de faire endurer ça à son enfant, ce n'est pas possible d'être si ignoble. Je parle surtout du père de Valérie, j'ai haï cet homme, parce qu'il distille son venin petit à petit comme ci ce n'était rien alors qu'il détruit sa fille dans le moment le plus dur de sa vie ! Ca a été insupportable pour moi ! 
La mère n'est pas en reste, disons qu'elle danse d'un pied sur l'autre, d'un côté je comprend sa panique, son besoin irrépressible de protéger sa fille et d'un autre côté elle est tout autant capable des ignominies du père. 

Alors pour résumer je dirais simplement que c'est une histoire forte et émouvante, avec une morale sur le pardon et sur le fait qu'on doit faire attention à ce qu'on dit ou fait, très importante, qui devrait donc devenir une lecture obligatoire pour nos chers adolescents. Mais d'un autre côté j'ai détesté les parents de Valérie ce qui m'a gâché ma lecture.  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire